default-logo
drscola@gmail.com | +336 21 21 22 32

L’intervention orthophonique dans les Troubles développementaux de l’enfant bilingue Diagnostic et traitement face à la complexité des bilinguismes Séminaire à Manosque Vendredi 20 mai dès 8h30
Par le Docteur Franck Scola

Un module de formation conçu pour répondre aux besoins des orthophonistes

Ce premier module s’inscrit dans une série de trois. Validé par l’OGDPC, il est indemnisé pour sept heures de travail.
Cette journée vise à offrir les notions et outils essentiels à l’évaluation orthophonique d’enfants placés dans les diverses catégories de bilinguisme. Les situations cliniques illustrant la complexité et la richesse de ces évaluations y sont décrites, discutées et analysées, ainsi que l’intrication des univers linguistiques lorsque l’enfant qui apprend à parler est exposé à plusieurs structures de langues.

Contenu :

A partir de précisions notionnelles étayés par des exemples cliniques, le Docteur Franck Scola propose de faire état des principaux acquis de la recherche pluridisciplinaire sur l’enfance bilingue.
Les processus développementaux, leurs mécanismes et leur chronologie sont expliqués de la naissance jusqu’au passage à l’écrit.
Il y expose ensuite une analyse illustrée par des exemples des comportements langagiers propres au parler bilingue et susceptibles de surprendre les locuteurs monolingues, parfois d’être hâtivement considérés comme pathologiques.
Des indications sont données sur le rôle des acteurs de l’éducation bilingue : parents, enseignants, nourrices, personnels de crèches et soignants.
Les méthodes d’éducation bilingue sont discutées ainsi que les dispositifs d’enseignement bilingue.
Enfin les situations pathologiques sont abordées en fournissant des bases méthodologiques pour la prise en charge orthophonique : retard de parole ou de langage, blocage, semi-linguisme, bilinguisme soustractif, mutisme sélectif, surdité, dysphasie, dyslexie, bégaiement, difficultés scolaires.

Un sujet d’actualité

Naître ou grandir avec plusieurs langues suscite des processus développementaux distincts de ceux de l’enfant monolingue sur le plan langagier, cognitif, affectif et identitaire. En réponse à un besoin ou à un choix familial, les circonstances variables d’éducation bilingue précoce concernent 60 % des enfants du Monde (migrations, naissances issues de couples mixtes, résidence sur un sol de tradition bilingue, volonté parentale de préserver une langue familiale, régionale ou optionnelles, adoption à l’internationale…). Depuis le début de son histoire, la France ne fait pas exception à l’importance de ce phénomène bien qu’elle soit officiellement monolingue francophone. Les institutions européennes ont récemment reconnu les langues d’origine, qu’elles soient nationales ou régionales, de transmission écrite ou orale. Cette décision encourage les acteurs de la santé comme ceux de l’enseignement à s’y conformer. La compréhension des mécanismes d’acquisition des langues étrangères au début de la vie et de leur impact sur les différents apprentissages s’est affinée depuis un siècle. Nous la devons à des trésors de découvertes, insuffisamment vulgarisées, issus d’études dans diverses disciplines : la sociolinguistique, la psycholinguistique, la pédopsychiatrie, la neuropédiatrie, les sciences de l’éducation, et les neurosciences. Or les cursus de formation n’abordent toujours pas les questions associées à l’enfance bilingue chez les professionnels de l’enseignement, de la petite enfance et de la santé. Cette réalité est particulièrement regrettable pour les orthophonistes quotidiennement confrontés à ces problématiques.

Une question de santé publique

Le langage est incontestablement chez le genre humain une fonction vitale dont l’outil est la ou les langue(s) parlées. Ses mécanismes acquisitifs ne s’opèrent pas identiquement en contexte monolingue ou plurilingue, d’où la particularité des situations pathologiques langagières chez l’enfant bilingue. De plus, au cours d’un développement langagier dans plusieurs langues, il importe de considérer que celles-ci, plus qu’un code, constituent chacune un véhicule d’affects, d’appartenance à un groupe, et un trait culturel. Les atypies fréquemment observées dans le comportement langagier des enfants bilingues ou dans la chronologie des étapes de leur développement langagier global interrogent les parents, personnels de crèche et enseignants. En particulier, les orthophonistes doivent être capables de repérer les signes pathologiques et de les distinguer de l’incompétence linguistique ou des manifestations bénignes associées au parler bilingue.

Nécessité d’une préparation des acteurs de l’éducation et des soins

L’information disponible pour les parents est souvent confrontée à la multiplicité des versions et aux innombrables approximations et idées reçues sur les bénéfices d’une enfance bilingue, ses risques, ses méthodes idéales, l’avantage d’une entrée précoce dans le bilinguisme… De surcroit, la rareté des compétences sur ce sujet chez les professionnels de l’éducation et des soins ne leur permettent pas d’assurer dans la plus grande efficacité une guidance parentale ni la prise en compte cruciale du statut plurilingue dans leurs missions.
Les orthophonistes, régulièrement sondés devant des suspicions de retard ou de trouble langagier, sont demandeurs d’une formation leur permettant d’adapter leur pratique aux contextes plurilingues, migratoires et/ou transculturels.

 

 

Une approche clinique et multi–disciplinaire par un médecin

Franck Scola est médecin, médiateur interculturel certifié, diplômé en psychiatrie transculturelle.
Enseignant à l’Université Paris Dauphine et en IFSI, il intervient en France et à l’étranger comme consultant-formateur auprès des professionnels médicaux, paramédicaux, du secteur social, des ressources humaines et de la Mobilité Internationale sur la santé et la sécurité des familles expatriées.
Membre du SIETAR (Société pour l’Education, la Formation et la Recherche Interculturelle) et de l’AIEP (Association internationale d’Ethnopsychanalyse), il mène une triple activité: de soins, de recherche et de formation.
Auteur d’études sur les questions médicales en situations migratoires et transculturelles, c’est dans ce cadre-là qu’il s’est intéressé aux aspects développementaux propres aux enfants bilingues dans des travaux l’associant aux parents, enseignants, orthophonistes et psychologues.
Il est auteur d’un mémoire universitaire soutenu à l’Université Paris 13 (Service du Professeur Marie-Rose Moro) et intitulé « Conditions épanouissant une éducation bilingue précoce. Expérience auprès des élèves de l’Ecole Internationale de Manosque » (2012).
Il a récemment publié l’ouvrage « Comprendre et accompagner l’enfance bilingue. A l’intention des parents, des enseignants et des soignants » (Edition Bookelis, Collection Copernic, Distribution Hachette Monde). Déjà 2000 exemplaires vendus dans 49 pays. Version traduite en anglais en septembre 2016.

Formation ouverte uniquement aux orthophonistes

IMPORTANT

Nous vous recommandons de vous inscrire dès à présent à 2 jours de programmes de formation DPC de votre choix, afin de garantir votre indemnisation.

En 2016, l'OGDPC vous autorise à participer à plusieurs programmes de DPC indemnisés en fonction de votre profession. Cette indemnisation est directement versée par l'OGDPC, sans que nous en maîtrisions la date. Il est possible de participer à des formations hors quota et indemnisées, nous contacter pour plus d'information.

Selon la loi HPST, la non réalisation d'un programme annuel de DPC est une insuffisance professionnelle. Cela pourrait entraîner un problème assurantiel aussi bien pour le Professionnel de Santé que pour son établissement.

Vous souhaitez vous inscrire ?

Téléchargez votre bulletin d’inscription, consultez les dates, lieux et thèmes de nos formations sur notre site Internet :

http://www.vfl-formation.com

Ou contactez-nous :

Par courrier : VFL - 3 rue Max Barel - 06500 MENTON

Par mail : fommerey-vfl@yahoo.fr

Par téléphone : 04 92 10 54 85

Par fax : 09 80 44 14 56